5/05

 

Maintenant que le moule est terminé, je vais pouvoir commencer à stratifier.

 

Mardi

Le moule est enduit de colle PVA très dilué (pour un séchage plus rapide). Cela va permettre d’enveloper le moule avec du scotch de déménagement (photo 1 et 2). Le scotch est nécessaire pour pouvoir démouler une fois qu’on aura stratifié. Mais bon, un moule tout marron, c’est moche …. ^^

 

J’ai ensuite stratifié de deux couches de fibre de verre et époxy. Il faut maintenant laisser sécher ….

 

 

Mercredi

Enfin une coque qui ressemble à quelque chose !! Une fois démoulée (photo 3 et 4), je vais pouvoir la poncer. Il s’avère que certaines bosses sont plus importantes que l’épaisseur des deux couches. J’ai donc du remettre une couche de fibre de verre de plus. J’ai aussi mis une couche de "filler" (pâte à base d’époxy) pour boucher les trous (photo 5 et 6). 

Ces épaisseurs supplémentaires rajoutent du poids à mon bateau, mais je pense que sur un bateau aussi léger, je peux me permettre de porter plus d’attention à la rigidité.

 

Pendant le séchage qui prendra une nuit de plus, j’ai pu m’atteler à la préparation des renforts structurels (une planche de contreplaqué au niveau de la water line, quelques cloisons et un pont, tout ça découpé, du moins en partie, pendant la séance de laser cutting, voir les post précédents). 

J’ai aussi préparé le safran et la quille. Pour l’étanchéité des appendices, j’avais prévu de mettre juste une couche d’époxy, mais j’ai pu récupérer des chutes de carbone, que j’ai mis sur mon safran et ma quille. Etant donné l’épaisseur du contreplaqué à l’interieur, on peut oublier le gain en poids qu’aurait du nous procurer le carbone, mais ça reste classe ^^

 

Jeudi

Ma coque est enfin prête … très rigide du fait des multiples couches. Je passe un dernier coup de ponçage (qui sera tout de même l’affaire de 1h30) et je perce la coque pour y faire passer la quille. Ensuite, je fixe les renforts préparé la veille. 

 

Sur les photo 7 et 8, on peut voir la quille en place. Je l’ai placé pour assurer l’alignement entre le trou de quille et la box, le temps que l’époxy qui va coller tout ça ensemble prenne. J’ai aussi commencé à installé les renforts, on peut les voir en transparence sur la photo 8 (il n’y a pour le moment que le renfort à la waterline et les cloisons qui la maintienne par dessous).

 

 

 

Hebergeur d'image

Du moule à la coque, le travail réalisé sur la coque en image.

 

 

 

LA SUITE EST SUR LA PAGE 2 DU BLOG, IL FAUT CLIQUER SUR "PAGE SUIVANTE" UN PEU PLUS BAS.