29/04/2011

 

La coque sera réalisée en fibre de verre. Pour cela, il va nous falloir un moule. Le moule est réalisé dans des planches de mousses de 1,5 cm d’épaisseur. 

 

Sur autocad j’ai déssiné les pièces à découper, des planches parallèles à la waterline qui seront collé entre elles. La mousse nous est fournis par l’université, ainsi que le materiel et l’outillage dont on aura besoins. 

 

Une fois la mousse assemblé et collé, il faut la poncer. C’était mon activité aujourd’hui. 

Ça fait de la poussière partout, ça rentre partout où ça peut, dans les yeux, la bouche, dans le dos etc … mais c’est cool parce qu’on voit un peu les choses avancer.

 

 

Hebergeur d'image

 Le resultat de la coque après ponçage

 

 

 

EN CONCLUSION de ce ponçage :

c’était très intéressant à faire parce qu’on commence enfin à avoir une forme de bateau (même si dans mon cas la forme est un peu spéciale), en revanche, j’ai passé pas mal de temps sur le calcul pour avoir un profil le mieux possible, et il s’avère que poncer manuellement n’est pas tellement précis

Mon plus gros soucis a été le bouchain, j’ai beau eu essayé de faire des patrons pour le placer au bon endroit et qu’il soit le plus symétrique possible, je trouve que ça reste encore très appoximatif, et ma coque n’est pas parfaitement comme sur les dessins (bien que je sois assez satisfait de la forme général).

 

Donc dessiner un bateau c’est cool, mais le réaliser parfaitement comme on l’avait imaginé, ce n’est pas si évident.